Raymond van Doorn : Chevalier dans l’Ordre national du mérite (11 octobre 2019, Résidence de France à La Haye) [nl]

Luis Vassy, Ambassadeur de France aux Pays-Bas a remis, lors d’une réception organisée à la Résidence de France le vendredi 11 octobre 2019, les insignes de chevalier dans l’Ordre national du mérite à Raymond van Doorn pour avoir contribué au renforcement de la relation entre la France et les Pays-Bas.

Parfait francophone, il est actuellement chargé des projets d’infrastructure fluviale au Ministère de la Transition écologique et solidaire, dont le dossier du Canal Seine Nord.

Raymond van Doorn : Chevalier dans l'Ordre national du mérite - JPEG

Discours de Luis Vassy, Ambassadeur de France aux Pays-Bas

Seul le prononcé fait foi

Monsieur Raymond van Doorn- Smeulers,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

Nous sommes réunis, ce soir, à la Résidence de France pour vous remettre, Monsieur Raymond van Doorn-Smeulers, les insignes de Chevalier de l’Ordre national du mérite. Par cette distinction, la France témoigne de vos qualités éminentes et récompense l’action que vous avez menée, et que vous poursuivez, pour le renforcement de la relation entre la France et les Pays-Bas.

Avant de vous remettre officiellement ces insignes au nom du Président de la République, je voudrais, comme c’est l’usage, rappeler votre parcours personnel et professionnel, atypique, lors duquel vous avez simultanément su développer et entretenir une passion profonde pour votre travail et pour la relation franco-néerlandaise, jusqu’à en devenir une cheville ouvrière.

Raymond, votre vie professionnelle, est en effet parsemé d’épisodes, confirmant votre attachement à la France. Après vos études de droit néerlandais, droit communautaire et international à l’université d’Utrecht, vous avez rejoint la fonction publique néerlandaise en 1997. Vos premières armes de fonctionnaire, vous les avez exercées au ministère des Transports, des Travaux publics et de la Gestion des eaux des Pays-Bas. Européen dans l’âme, vous avez été négociateur européen pour votre ministère et chef de file du dossier de l’Union postale universelle et de la modification de la directive postale. Dans le cadre d’une mobilité au ministère de l’Intérieur, vous vous êtes attelé au projet de réforme constitutionnelle des territoires d’Outre-Mer. Après l’accomplissement réussi de cette mission, vous êtes retourné dans votre ministère d’origine, sur les questions de mobilité, déjà en charge de la coordination et comme on dit « de mettre du liant » ou de la transversalité.

2012 marque pour vous une nouvelle étape. Vous avez en effet rejoint la France, et le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie – le MEDDE – comme fonctionnaire d’échange. Vous étiez devenu un de ces maillons forts de notre coopération bilatérale. A ce poste, vous vous occupiez des dossiers communautaires, puis, quoi de plus naturel pour un Néerlandais, vous vous êtes vu confié des responsabilités sur le transport fluvial. Comme toute bonne chose a une fin, à l’issue de vos 4 ans, vous êtes retourné au ministère de l’Infrastructure et de l’Environnements des Pays-Bas, en tant que Chargé d’affaires politiques dans le domaine de l’aviation civile.
Pendant, ces 4 ans vous n’avez eu cesse de contribuer grandement et avec engouement au renforcement de la coopération entre la France et les Pays-Bas dans le domaine de l’aviation. Vous étiez, en effet, le point focal France de cette direction et avez étroitement contribué à une bonne compréhension mutuelle, sur des sujets emblématiques, et de ce fait très exposés. Vous étiez ainsi un interlocuteur privilégié sur le dossier Air France KLM. En outre, au moment de la Présidence du Conseil de l’Union européenne par les Pays-Bas en 2016, vous avez facilité la venue de délégations françaises. L’ancien ministre Vidalies a ainsi eu le plaisir de venir deux fois pendant cette période et plusieurs directeurs ont fait le voyage.

Ensuite, c’est dans le cadre des échanges sur la préparation du Brexit, que vous avez travaillé étroitement avec mon ambassade et vos homologues français et avez participé à l’organisation d’une réunion d’échanges de bonnes pratiques en France au SGAE.

Ce pedigree personnel parle déjà de lui-même. Mais votre volonté de rapprocher nos deux cultures ne s’arrêtait pas aux portes des ministères. Bien évidemment, vous êtes apparu comme un pilier des cercles francophones aux Pays-Bas. Et je dois admirer votre maitrise du français. Vous avez également animé un blog d’informations, de grande qualité, sur la vie politique française et sur le Président de la République Macron.

Certains d’entre nous soupçonnent même que votre réputation vous surpassant, elle aurait produit des effets dans les hautes sphères du gouvernement néerlandais. Ainsi, pour toute question de protocole en lien avec la France, vous seriez devenu secrètement la personne idoine.
C’est ainsi que l’on a découvert par voie de presse, au lendemain de la visite du Président Macron en 2018, que ce dernier avait dîné avec le Mark Rutte, dans un restaurant que l’on croyait disparu… et qui avait renaquit spécialement pour votre mariage. Pur hasard ou conseil avisé, votre humilité nous empêche d’en savoir plus.

Contribuant sans relâche à renforcer le lien franco-néerlandais, vous n’avez pas hésité, en mars 2019, à franchir de nouveau l’Escaut et quelques autres fleuves pour revenir travailler en France. Je tiens à saluer votre maîtrise de la langue et des usages français qui vous ont permis d’être recruté, comme cadre supérieur et non fonctionnaire d’échange, par le ministère de la transition écologique et solidaire. Chargé des projets d’infrastructure fluviale, vous êtes désormais et entre autres en charge du dossier important pour le lien entre nos deux pays du Canal Seine Nord. Nous savons qu’il est en de bonnes mains !

Raymond, vous avez clairement inscrit votre action dans le rapprochement de votre pays d’origine avec la France. Vous représentez le meilleur de nos deux cultures. Pour tout cela, la France a souhaité vous témoigner sa reconnaissance en vous nommant dans l’Ordre National du mérite, par décret du Président de la République.

Raymond van Doorn,
Au nom du Président de la République, nous vous faisons chevalier dans l’Ordre National du Mérite.
PDF - 214.1 ko
ONM Raymond van Doorn - Discours de Luis Vassy
(PDF - 214.1 ko)
PDF - 115.5 ko
Discours de Raymond van Doorn
(PDF - 115.5 ko)

Dernière modification : 14/10/2019

Haut de page