Réception à l’occasion de la 2ème Rencontre mondiale des Sociétés pour le droit international (2 septembre 2019, Résidence de France à La Haye)

La Société Française pour le Droit International a organisé, sous le patronage de l’Académie de droit international de La Haye, en coopération avec le réseau mondial des sociétés pour le droit international, les 2 et 3 septembre 2019, la Deuxième Rencontre Mondiale des Sociétés pour le Droit International au Palais de la Paix à La Haye.

JPEG

Cette rencontre réunissait des praticiens, professeurs, éditeurs et représentants académiques de haut niveau et des représentants des sociétés pour le droit international du monde entier afin d’échanger autour de questions fondamentales du droit international, notamment du rôle que peuvent jouer ces acteurs au regard des nouveaux grands enjeux internationaux et de développer leur coopération. Les échanges se sont tenus en anglais et en français. L’événement a réuni 50 sociétés et plus de 200 participants. Elle a été ouverte par M. Alain Pellet, Président de la Société française pour le Droit international, organisatrice de l’événement, et le juge Abdulqawi A. Yusuf, Président de la Cour internationale de Justice. La Rencontre a été clôturée par Mme María Fernanda Espinosa Garcés, Présidente de l’Assemblée générale des Nations unies.

Lors de cette rencontre, les participants ont pu échanger et esquisser des pistes d’action autour des problématiques suivantes : la déshumanisation du droit international ; les menaces pesant sur le système institutionnel du droit international, le rôle des sociétés pour le droit international dans le contexte des nouveaux défis pour droit international.

JPEG - 791.7 ko
Luis Vassy et François Alabrune

JPEG

A cette occasion, l’Ambassadeur désigné de France aux Pays-Bas, Luis Vassy, a invité les intervenants de la Rencontre à une réception à la Résidence de France le 2 septembre 2019. Il a rappelé, aux côtés de François Alabrune, Directeur des Affaires juridiques du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, que le droit international constituait un bien commun de l’ensemble de l’humanité qu’il fallait continuer à promouvoir et que l’ordre international fondé sur la règle de droit et sur le multilatéralisme constituait l’horizon de la diplomatie française.

JPEG - 810.6 ko
François Alabrune

M. Alabrune a souligné que dans un contexte actuel où le droit international devait faire face à de nombreux défis, le dialogue entre les praticiens et les théoriciens du droit international et entre les différentes traditions ou points de vue juridiques étaient plus que jamais nécessaires pour faire naitre de nouvelles approches.

JPEG

PDF - 171 ko
Deuxième Rencontre Mondiale des Sociétés pour le Droit International, discours de M. Luis Vassy
(PDF - 171 ko)

Dernière modification : 04/09/2019

Haut de page