Revue de presse néerlandaise du lundi 27 décembre 2004

Toute la presse titre ce matin sur le raz de marée de terre qui a sévi ce week-end en Asie du Sud et touché l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, l’Inde et le Sri Lanka, illustré en pages intérieures de nombreux reportages photos. La Reine Beatrix et le Premier ministre M. Balkenende ont envoyé des télégrammes de condoléances aux pays touchés par cette catastrophe. Le Trouw a également retenu pour sa une l’« appel à la tolérance » lancé par la Reine Beatrix dans son discours de Noël : « Deux fois dans une courte période, les Pays-Bas ont été choqués par des actes d’extrémisme. Ce type d’attentat représente une violation sérieuse de la liberté qui caractérise notre pays », a déploré la souveraine, qui appelle au débat et au dialogue pour soutenir les forces positives. « Finalement, les intérêts des individus et des groupes devront se soumettre à l’intérêt général ».

TrouwUn raz de marée en Asie coûte la vie à 12.000 personnes
VolkskrantUn raz de marée en Asie coûte la vie à 11.000 personnes
Algemeen DagbladRaz de marée de la mort
TelegraafUn raz de marée de terre sème la mort et la ruine

* * *

AFFAIRES INTERNATIONALES

Elections en Ukraine

La majorité des articles parus ce matin reposent sur de premiers résultas qui laissent supposer une « victoire de l’opposition » (Volkskrant), voire une « victoire inexorable » (Algemeen Dagblad). Seul le Telegraaf annonce que « Iouchtchenko est président de l’Ukraine après un nouveau tour d’élection ».

Equilibre mondial

« L’heure d’un nouveau départ est arrivée », explique l’ambassadeur des Etats-Unis aux Pays-Bas, Clifford Sobel, en page d’opinion du Volkskrant. « Une nouvelle année, une nouvelle Commission et un nouveau mandat pour le Président Bush offrent une combinaison parfaite pour un nouveau départ et un nouveau pas en direction d’une base commune. Nos amis Européens veulent que les Américains reconnaissent la portée de leurs récentes prestations - une Constitution, une monnaie commune stable, un Parlement qui force la reconnaissance, un marché commun prospère de 450 millions de citoyens et une association réussie avec les états d’Europe de l’Est, dont beaucoup étaient autrefois dominés par le communisme. Les Américains veulent que les Européens reconnaissent leur contribution à la sécurité, à la prospérité et au développement. » « C’est le bon moment pour un nouveau départ, qui implique que l’Amérique et l’Europe œuvrent de concert. Nous sommes et nous demeurons des partenaires, pour ce que nous sommes et pour ce que nous défendons. C’est la meilleure manière que je connaisse pour assurer la paix et la prospérité. C’est la seule voie. »

Coup d’état à Moscou...

Le Trouw signale dans une brève qu’un jeune néerlandais de 23 ans, qui étudie à Saint Peterbourg, a été arrêté à Moscou pour avoir forcé l’entrée, le 14 décembre, avec une quarantaine de manifestants, du bureau du Président Poutine. Selon le père de cet étudiant, il s’agissait d’une « action ludique » ; il craint qu’une lourde peine attende son fils. (également Algemeen Dagblad 9)

ACTUALITE INTERIEURE

Groupe Hofstad

Le Trouw rend compte d’un entretien avec deux femmes « proches du réseau Hofstad » parlant sous couvert d’anonymat. Selon elles, « Theo van Gogh devait mourir non pas parce qu’il avait tourné Submission, mais parce qu’il avait traité Allah de porc. » « Aboutaleb, par exemple, est musulman, mais il est également échevin dans une démocratie. Cela ne va pas ensemble. L’islam et la démocratie s’excluent. » Selon ces deux témoins, explique le Trouw, « le Syrien considéré par l’AIVD comme l’inspirateur de ce groupe terroriste supposé a quitté les Pays-Bas deux mois avant l’assassinat de Théo van Gogh. Il utilise plusieurs fausses identités, mais aux Pays-Bas, on le connaissait sous le nom de Abu Khaled ou Redouan al Issa. Mohamed B., affirment-elles, a toutefois décidé seul d’éliminer Th.van Gogh. ‘Si d’autres avaient été au courant, ils ne seraient pas allés chez lui ce jour là’, puisque la police a fait une descente à son domicile après le meurtre. »

Greenpeace

Le Volkskrant note une « baisse du nombre de militants de Greenpeace ».
« L’an passé, une fois de plus, Greenpeace a été le grand perdant parmi les organisations de protection de la nature et de l’environnement. Durant les 11 premiers mois de l’année, cette organisation a perdu 61.000 donateurs, après une première baisse de 25.000 en 2003. En durant, Greenpeace a perdu plus de 12% de ses militants. Fin novembre, il y avait encore 612.000 donateurs. » Le journal chrétien précise que Natuurmonumenten « a également connu des pertes, mais a perdu moins d’adhérents. Seul le WNF (Fonds mondial pour la nature) continue d’attirer des adhérents, avec 25.000 donateurs supplémentaires en 2003 comme en 2004.
Une porte-parole de Greenpeace n’avait « pas d’explication pour la forte diminution des militants, mais les désistements sont justifiés par une situation financière plus difficile, ou par des économies en vue de la retraite ou pour payer les études des enfants ».

Dernière modification : 27/12/2004

Haut de page