Revue de presse néerlandaise du lundi 18 juillet 2005

Les quotidiens à grand tirage rendent largement compte à la une de la séance de photos à laquelle la presse a été conviée hier, dans le jardin de la résidence du prince héritier Willem-Alexander et de la princesse Máxima. L’hebdomadaire Privé, tenu à l’écart par le RVD parce qu’il "refuse de respecter la vie privée" de la famille princière, envisage d’entreprendre une action juridique contre le service.
La première page du Trouw et du Volkskrant est plus lugubre : ce sont les attentats en Irak et en Turquie et l’enquête sur ceux de Londres qui la dominent.

Algemeen Dagblad : "Un médicament qui sauve après un accident - Succès spectaculaire d’un nouveau produit en cas de forte perte de sang", "La famille princière pose dans son propre jardin", "Des Néerlandais évacués au Mexique", "Attentat contre une mosquée en Irak : 98 morts"
De Telegraaf : "Les petites princesses !", "Le prix astronomique du carburant suscite la colère", "Les incendies de forêt en Espagne font 14 morts"
Trouw : "Davantage de musulmans radicaux actifs - Le ministre Remkes estime leur nombre à ’quelques centaines’", "Week-end sanglant en Irak, plus de 100 morts"
de Volkskrant : "Des attentats font 120 morts en Irak - Les premiers chefs d’accusation contre Saddam sont prêts" (AP, Reuters), "L’explosion ne chasse pas les touristes - Vacanciers et Turcs portent ensemble le deuil des victimes d’un attentat terroriste dans la station balnéaire de Kusadasi", "Le gouvernement redoute un scénario catastrophe pour le débat sur l’Europe"

* * *

LE DOSSIER DU JOUR :Débat national sur l’UE

"Le débat sur la débâcle européenne sera repris après l’été", écrit le Volkskrant dans un article de fond à la une. "C’est un véritable scénario catastrophe pour le gouvernement : après la débâcle de la Constitution, la Discussion Nationale sur l’Union européenne, à l’automne, débouche sur un rejet fracassant de l’UE. Un appel au retrait de la moitié de ses compétences, par exemple. Ce ne serait pas vraiment une perspective agréable pour la prochaine rencontre du premier ministre Balkenende avec ses homologues à Bruxelles."
"Il n’est donc pas étonnant que le premier ministre veuille faire orchestrer la discussion par un groupe de personnalités qualifiées nommées par la Deuxième Chambre et le gouvernement. Le gouvernement, dans une note confidentielle, qualifie ce groupe de ’conseil de curateurs’. Le terme est peut-être symbolique : un curateur est en général quelqu’un qui se penche sur une faillite."
"Il n’y a guère de risque que la Discussion Nationale sur l’Europe se déroule dans de petites salles à moitié vides, ne serait-ce que parce que le SP, en tant qu’initiateur, ne le permettra pas. Le SP, après le ’non’ à la Constitution, sent qu’il a la possibilité d’asséner un deuxième coup dur à ce qu’il considère comme un bastion libéral - l’UE. C’est précisément la raison pour laquelle le VVD a voté contre ce débat subventionné (il a été le seul parti à le faire)."
"La concertation entre la Chambre et le gouvernement sur le débat sur l’Europe est laborieuse. La semaine dernière, le président de la Chambre, Weisglas, et le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Nicolaï ont seulement réussi à s’entendre sur le commencement du cirque - peu après les vacances d’été - et sa clôture : au printemps 2006. ’Il faut que ce soit un exercice commun de la Chambre et du gouvernement. Mais comment nous y prendre, il nous faut plus de temps pour le dire’, fait savoir Weisglas. ’Le but n’est pas de répéter la campagne référendaire.’ Donc pas de louanges sur l’importance de l’Europe. Une recommandation confidentielle du Présidium (la direction de la Deuxième Chambre) dit explicitement : ’La discussion nationale ne doit pas viser primairement à renforcer le soutien des citoyens à la position néerlandaise à Bruxelles.’ Il ressort de la note du gouvernement qu’il s’intéresse également aux sentiments des citoyens. Conscient des risques, il ajoute immédiatement : ’Le gouvernement souhaite prendre très au sérieux les résultats de la Discussion Nationale, mais ce n’est expressément pas un référendum.’ Autrement dit : si les conclusions de six mois de débat ne lui plaisent pas, il peut les écarter élégamment."
Pour faire avancer l’affaire dans la direction voulue, le Présidium opte pour une commission de députés qui entrera en débat avec les citoyens. Le rapport final de cette commission sera débattu avec le gouvernement."
"Le gouvernement n’a pas envie d’attendre passivement ce rapport. Il propose de confier la discussion à une organisation indépendante, dirigée par les curateurs qu’il aura lui-même nommés. Il aura alors les mains libres - ’le gouvernement est un participant actif, mais pas dominant, à la discussion’ - tout en ayant voix au chapitre."

ACTUALITE INTERIEURE

Lutte contre le terrorisme
"Aux Pays-Bas dix à vingt groupements terroristes sont actifs", relève le Volkskrant (p.3). "Ils sont capables d’employer la violence et ils sont en contact les uns avec les autres. Certains ont des ramifications internationales. C’est ce que le ministre de l’Intérieur Remkes a déclaré samedi soir, durant le programme télévisé Spraakmakende zaken de Paul Rosenmöller."
"Remkes se fondait sur les informations du Service général de renseignement et de sécurité (AIVD). Selon lui, ce service a une ’idée raisonnable’ des groupements terroristes, dont le groupe Hofstad. ’Mais il est impossible de surveiller chaque source de danger’."
"Au total ’quelques centaines’ de personnes se sont ralliées aux réseaux terroristes intérieurs, selon Remkes. Il s’agit pour la plupart d’allochtones de sexe masculin, mais de plus en plus souvent des femmes et des Néerlandais convertis à l’islam les rejoignent. Les femmes exercent primairement un ’rôle de soutien’."
"Le spécialiste de l’AIVD Roger Vleugels a critiqué l’approche face au terrorisme durant cette émission télévisée. Selon lui, les autorités sont ’trop hésitantes, pas assez visibles et insuffisamment claires’. Vleugels a donné comme exemple l’appel à la vigilance. ’Pourquoi au juste ? On n’a pas donné de points de référence’."
"Remkes a promis que le gouvernement donnera ’structurellement et plus ouvertement’ des informations sur les menaces terroristes. L’AIVD fera connaître plus vite les succès enregistrés, par exemple la prévention d’un attentat" (également Trouw pp.1 et 5, De Telegraaf p.3, Algemeen Dagblad p.5).
Notons que l’Algemeen Dagblad de samedi a annoncé à la une le renforcement de la sécurité du port de Rotterdam d’ici fin 2006. Des dizaines de sites "vitaux" seront mieux protégés et toutes les cargaisons de conteneurs entrant dans le port seront contrôlées.

Démographie
"Les bébés sont devenus un bien rare", selon Jan Latten, professeur de démographie à l’Université d’Amsterdam et chercheur auprès du Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS), cité dans le NRC Handelsblad (p.3) de samedi.
"Durant les cinq premiers mois de cette année, 77 391 bébés sont nés, contre 78 961 durant la même période l’an dernier et 85 257 durant la même période en 2000, la dernière année de pointe. Si la tendance se confirme le CBS prévoit qu’il y aura environ 190 000 naissances cette année, 17 000 de moins qu’il y a quelques années. Cela signifie qu’il y aura 11,7 bébés pour 1 000 habitants, sur une population de 16, 3 millions. "Ces 11,7 bébés représentent un creux absolu depuis 1900 et une réduction de moitié du nombre de bébés nés dans les années cinquante", selon Latten.
Quinze pour cent des bébés, 33 000, ont des parents allochtones non occidentaux et plus de 10 000 ont des parents allochtones occidentaux. Un autre fait que signale Latten est que les gens de formation supérieure ont moins d’enfants.

ECONOMIE, FINANCES

Résidence secondaire en France
Le Telegraaf (p.11) publie ce matin un second article consacré aux aspects financiers de la possession d’une résidence secondaire en France. "Qui ne rêve pas d’une résidence secondaire en France ? Pour continuer de vivre comme un coq-en-pâte [als God in Frankrijk, littéralement : comme Dieu en France] après l’achat, une bonne préparation est indispensable. Mais souvent cette préparation n’a trait qu’à l’achat et la possession de la maison. On oublie d’étudier les conséquences d’un décès. Qui hérite de la maison en France et qu’en est-il des droits de succession ?"

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Volkskrant (p.13) de samedi relève que, selon Dominique Fiat, directrice du projet ISA 2008, le départ pour Venise des collections artistiques du milliardaire François Pinault est une "catastrophe" pour Paris.
Ce matin, le Trouw (p.5) signale que Marjolein van de Rijt, une Néerlando-Belge de 16 ans, a gagné à Villefranche de Rouergue le concours de la chanson française Visa Francophone.

A signaler :
L’Autorité néerlandaise de surveillance des denrées et marchandises (VWA) met en garde contre un petit lot de fromages de chèvres français au lait crû vendu aux Pays-Bas et susceptible de contenir des salmonelles (de Volkskrant p.3).

Dernière modification : 18/07/2005

Haut de page