Revue de presse néerlandaise du lundi 25 juillet 2005

Les attentats terroristes de Charm el-Cheik, en Egypte, font tous les grands titres ce matin. Pour le Volkskrant, "la troisième vague de terrorisme jihadiste a atteint le pays, en dépit de la poigne de fer avec laquelle le président Moubarak a agi dans le passé". "Le meurtre du président Sadate en 1981 a marqué la première vague, le massacre de touristes à Luxor en 1997 la deuxième."
"Il est bon que l’Egypte, en tant que pays du monde arabe, se montre aussi inflexible vis-à-vis du terrorisme criminel des musulmans extrémistes", commente l’éditorialiste du populaireDe Telegraaf. "Le président égyptien Moubarak a d’ores et déjà déclaré qu’il ne cèdera pas aux terrorisme et qu’il fera tout pour arrêter les terroristes. C’est la seule attitude correcte."

Algemeen Dagblad : "L’Egypte traque les terroristes - Au moins 63 morts dans les attentats de Charm el-Cheik", "Armstrong au septième ciel"
Trouw : "L’Egypte ne peut pas vraiment être surprise - Des dizaines de morts dans les attentats contre les ’forces du mal’", "’Partout marchaient des gens désemparés’"
"Merci, Bush, dit un blessé avec hargne" (reportage), "Armstrong laisse un héritage impossible", "L’homme d’affaires Van den Berg arrêté pour faillite frauduleuse"
De Telegraaf : "’Nous voulons rentrer !’ Les vacanciers [néerlandais] en Egypte se sentent abandonnés", "Papa a été meilleur que les autres sept fois" (Tour de France)

* * *

Notre dossier :Relation énergétique avec la Russie

"Le gouvernement néerlandais joue en Europe un rôle de leader dans le resserrement des liens avec la Russie, dans le domaine de l’énergie", écrit le journal d’affaires Het Financieele Dagblad à la une. "En forgeant une bonne relation avec la Russie, les Pays-Bas essaient de conserver leur fonction de pivot sur le marché européen du gaz. Le gaz naturel russe doit à terme remplacer le gaz néerlandais en voie d’épuisement. C’est ce qui ressort des entretiens que notre journal a eus avec des personnes impliquées dans le ’dialogue énergétique’ entre Bruxelles et Moscou."
"Le ministre des Affaires économiques Brinkhorst a eu en juin, à Moscou, une concertation au sommet discrète sur un nouveau gazoduc qui doit transporter du gaz russe vers l’Europe de l’Ouest, via la mer Baltique. Il s’agit d’un investissement de 6 milliards d’euros. Le gazoduc aura une capacité de 55 milliards de m3 par an, soit 70 pour cent de la production néerlandaise actuelle."
"La société de transport de la Gasunie, dont l’Etat néerlandais est propriétaire, veut prendre une participation dans la ’Baltic pipeline’ et la faire raccorder à un gazoduc qu’elle installe vers le Royaume-Uni. La compagnie gazière groningoise investit 700 millions d’euros dans ce dernier projet."
"La coopération avec la Russie est d’une grande importance pour l’économie néerlandaise. Les réserves nationales seront épuisées dans quelques décennies. Avec l’importation de gaz russe, les Pays-Bas espèrent simultanément continuer de jouer un rôle clé dans le transport et le stockage de gaz en Europe. Or l’UE est concurrencée par la Chine, le Japon et les Etats-Unis, qui convoitent également les réserves russes. Les Pays-Bas tiennent donc beaucoup à revitaliser le dialogue énergétique entre l’UE et Moscou."
"Les Pays-Bas ont accordé une très bonne place à l’énergie sur leur agenda, durant la présidence néerlandaise de l’UE. A la demande de la présidence suivante, celle du Luxembourg, ils ont continué de jouer ce rôle de pionnier."
"Les négociateurs néerlandais ont choisi de faire agir de concert l’industrie et la classe politique." "En première instance cette approche ne paraissait pas réussir. La rencontre au sommet entre les Russes et l’UE à La Haye, en novembre dernier, a été un échec. Les politiques européens ont abordé toutes sortes de questions qui n’avaient rien à voir avec l’énergie, comme les droits de l’homme. A la grande irritation du secteur privé, dit une personne concernée."
"Néanmoins, les efforts néerlandais semblent porter leurs fruits. Après la visite de Brinkhorst à Moscou, fin juin, quatre groupes de travail ont été formés qui s’occupent de divers aspects des relations énergétiques. On peut se demander pour le moment si cela mènera rapidement aux résultats souhaités par les Pays-Bas. ’C’est une affaire de longue haleine’, dit Dijkgraaf [PDG de Gasunie Trade & Supply, la société commerciale de Shell, Exxon et l’Etat néerlandais]. ’Mais c’est d’une importance fondamentale. Notre avenir est en Russie. Et quand le Baltic pipeline sera installé, l’avenir des Russes sera en Europe’."

Actualité internationale

Egypte
"Le ministère des Affaires étrangères et la centrale d’alarme Mondial Assistance n’ont pas reçu d’informations durant le week-end selon lesquelles des Néerlandais auraient été tués ou blessés dans les attentats de Charm el-Cheik", relève le Volkskrant (p.3). "Le nombre de morts et les ravages n’ont pas mené à un exode parmi les plus de quinze cents vacanciers néerlandais dans la station balnéaire. Jusqu’à dimanche, seuls quelques voyageurs voulant rentrer aux Pays-Bas s’étaient présentés auprès des voyagistes."
"Une équipe de l’ambassade au Caire, qui avait été immédiatement envoyée à Charm el-Cheik après les attentats, n’a pas trouvé le moindre blessé néerlandais dans les hôpitaux. Une équipe de la centrale d’alarme Mondial Assistance qui a fait le tour des hôpitaux locaux n’a trouvé personne non plus. Au demeurant, tous les morts ne sont pas encore identifiés."
"Le ministère a décidé de ne pas déconseiller de se rendre en Egypte, comme Israël l’a fait durant le week-end. Mais il recommande aux touristes néerlandais en Egypte de faire bien attention aux endroits où se rendent beaucoup d’étrangers."
Le Telegraaf, dans son grand article à la une, croit savoir que "des touristes néerlandais à Charm el-Cheik se sentent abandonnés par leurs voyagistes et l’ambassade des Pays-Bas". "Nous voulons partir, mais on nous dit que ce n’est pas possible", dit un couple interrogé par le journal populaire.

Surinam
"Les Pays-Bas ont fait savoir vendredi au gouvernement surinamien que le candidat à la présidence Rabin Parmessar a la nationalité néerlandaise", rapporte le Volkskrant (p.3) de samedi. "On ne sait cependant pas encore si Parmessar l’a demandée après sa naturalisation comme Surinamien en 1993. Si c’est le cas, il ne pourra plus participer à l’élection du président au nom du NDP, selon des experts juridiques à Paramaribo, parce qu’alors il ne sera plus surinamien aux termes de la loi."
"La candidature de Parmessar, qui a été mis en avant par l’ancien commandant Desi Bouterse, ne tient qu’à un fil depuis jeudi, après qu’il a été accusé au Parlement de détenir aussi un passeport néerlandais" (également De Telegraaf p.3 de samedi).

Niger
L’Algemeen Dagblad (p.4) et le Trouw (p.9) de samedi signalent que les Pays-Bas ont dégagé deux millions d’euros pour la population du Niger, qui est en proie à une grave famine. C’est ce que le ministère des Affaires étrangères a annoncé vendredi. Les fonds seront mis à la disposition du Niger par le biais du World Food Programme.

Indonésie
Le Telegraaf (p.3), s’appuyant sur des "sources bien informées dans la capitale indonésienne" annonce ce matin que le chef de la diplomatie néerlandaise, Ben Bot, assistera le mois prochain à Jakarta à la commémoration de l’indépendance de l’Indonésie.
"C’est la première fois qu’un ministre néerlandais assiste aux festivités. L’Indonésie fêtera le 17 août le soixante-dixième anniversaire de la proclamation de l’indépendance par le futur président Sukarno et son premier ministre Hatta. La Haye a réagi à la proclamation par une action militaire. Durant ces actions dites de police, de nombreux morts sont tombés."
"Pour les Pays-Bas, le transfert de souveraineté de décembre 1949 est la référence officielle. En se rendant à Jakarta, Bot, qui est né dans l’ancienne Batavia en 1937, fait donc un geste important."

Actualité intérieure

Radiotélédiffusion
"La NOS pourra diffuser les programmes télévisés NOVA et Buitenhof ", relève le Volkskrant (p.2). "De cette façon l’avenir des deux programmes sera assuré lorsque la NPS sera supprimée en 2008. Le CDA et le D66 se sont accordés sur ce point, le VVD juge l’accord acceptable."
"Le député D66 Bakker parle d’une ’correction ou explicitation de l’accord’ que le gouvernement a présenté fin juin. ’Il n’a jamais été question de tordre le cou à NOVA et Buitenhof, mais c’est l’impression qu’on a eue. C’est pourquoi nous avons précisé l’accord.’ La ’correction’ sera traduite en proposition durant le débat à la Deuxième Chambre sur le nouveau système de radiotélédiffusion, à l’automne."

Economie, Finances

Consommation
Selon le Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS), la consommation a baissé de 0,7 pour cent en mai, par rapport à mai 2004. C’est le cinquième mois consécutif que la consommation baisse aux Pays-Bas, souligne le Trouw (p.11) de samedi.
Le Telegraaf de samedi, qui consacre toute la page 5 au thème, note que la hausse explosive des cotisations sociales et des impôts locaux, combinée à la stagnation des salaires, sont les principales raisons qu’ont les consommateurs de retenir les cordons de leur bourse.

Affaires françaises

Le Financieele Dagblad (p.4) rend compte factuellement d’une interview du premier ministre Dominique de Villepin à l’agence Reuters, sous le titre "La France veut résoudre le conflit avec Blair - Un compromis sur le budget de l’UE est faisable".
L’Algemeen Dagblad signale l’expulsion d’un imam radical.
Sur le plan touristique, on retiendra un reportage de Fokke Obbema sur la vallée du Tarn et le viaduc de Millau (de Volkskrant de samedi, supplément de Verleiding). Fokke Obbema a aussi signé un reportage sur le rationnement de l’eau dans les Deux-Sèvres : "La sécheresse pousse les paysans français au désespoir" (édition de samedi pp.1 et 4).
Ce matin, le Volkskrant (p.3) et le Trouw (p.4) notent que la centrale lyonnaise de l’ANWB, le touring club néerlandais, a assisté 300 à 350 Néerlandais en difficulté en France, samedi et dimanche.

Dernière modification : 25/07/2005

Haut de page