Revue de presse néerlandaise du mardi 26 juillet 2005

La bavure de Londres, où un ressortissant brésilien a été abattu parce qu’il fuyait au lieu d’obéir aux injonctions de policiers en civil, et les attentats terroristes de Charm el-Cheik, en Egypte, inspirent encore plusieurs titres à la une.
Aux Pays-Bas, on attend aujourd’hui le verdict du tribunal d’Amsterdam dans le procès de Mohammed B. et l’Algemeen Dagblad, dans ce contexte, publie une lettre ouverte du député indépendant Geert Wilders au meurtrier de Theo van Gogh.

NRC Handelsblad d’hier soir : "L’Egypte recherche des suspects pakistanais", "Charm el-Cheik doit pleurer", "Le Brésilien abattu à Londres était innocent"
Trouw : "L’Egypte soupçonne des Pakistanais - La police encercle des villages bédouins, à la recherche des auteurs des attentats", "Bot sera à Jakarta le 17 août"
Algemeen Dagblad : "Le fonds d’assurance-voyage est sceptique sur la peur - Le directeur : ce que disent les voyageurs angoissés n’est guère crédible", "Wilders écrit une lettre ouverte à Mohammed B.", "’Les auteurs sont peut-être toujours à Londres"
de Volkskrant : "La lutte pour la banque italienne est de nouveau ouverte - La justice saisit des actions Antonveneta", "Menezes n’était pas vraiment heureux à Londres", "Pour chaque message un bracelet de couleur - L’engouement pour l’ornement blanc, jaune, orange, rose, rouge ou noir et blanc est comparable à la mode des badges il y a 25 ans"
De Telegraaf : "’Candidature anonyme’ - La Commission [pour l’égalité de traitement] pense que cela évitera la discrimination", "ABN Amro a encore des chances" (de reprendre Antonveneta), "Quel temps !"

* * *

LE DOSSIER DU JOUR :Lettre ouverte de Wilders

"Le député Geert Wilders a écrit une lettre ouverte à Mohammed B.", annonce l’Algemeen Dagblad à la une. "Il la publie aujourd’hui dans l’Algemeen Dagblad. A la demande de notre journal, le député réagit à la lettre de menace que Mohammed B. lui a écrite début 2004."
"Le tribunal rend aujourd’hui son verdict contre B., contre lequel la réclusion à perpétuité a été requise pour le meurtre de Theo van Gogh. ’Si le juge te déclare coupable, j’espère de tout cœur que tu seras condamné à la peine la plus lourde de notre système légal’, écrit Wilders. Le député s’adresse personnellement à Mohammed B. Il écrit : ’A en juger par la façon dont tu t’adresses à moi dans ta lettre ouverte, l’idiotie d’Allah, de Mahomet et de l’islam n’a pas de bornes. Les gens comme toi montrent que l’islam, tel que tu le préconises, est un grand danger pour la société.’ Wilders souligne néanmoins qu’il y a beaucoup de musulmans qui exècrent Mohammed B. et tout ce qu’il représente."
"Le député a été menacé de nombreuses fois par des musulmans radicaux, après la lettre de menace de Mohammed B.", rappelle journal de Rotterdam. Depuis, il est sous protection permanente. Wilders dit dans sa lettre qu’il ne se laisse jamais influencer par les menaces. ’Ni par toi, ni par d’autres musulmans radicaux. Votre folie ne l’emportera jamais’."
"Wilders ne manifeste aucun respect pour B. dans sa lettre. ’Tu es un homme dangereux capable du pire - comme tu l’as montré. Mais ta médiocrité n’a pas de bornes non plus ; le recours à la violence est toujours un signe d’impuissance et de faiblesse’."
La lettre de Geert Wilders figure en page 3 du quotidien.

ACTUALITE INTERNATIONALE

Terrorisme
"Le champ de bataille du XXIe siècle est une rame de métro à Londres, un poste de police à Bagdad ou un hôtel de tourisme dans la station balnéaire de Charm el-Cheik, en Egypte", écrit l’éditorialiste du NRC Handelsblad d’hier soir. "Les armes de notre époque sont les bombes que des fanatiques anonymes y font exploser. Ils mènent la ’troisième guerre mondiale’, une expression d’Oussama ben Laden, le leader d’Al Qaeda."
"C’est hélas un fait est que le monde n’a guère de réponse à cette manière de faire la guerre, qui est à la fois nouvelle et ancienne. La ’guerre contre le terrorisme’ - l’expression est du président américain George Bush - n’a pas eu beaucoup de résultat depuis le ’9/11’. Elle s’est intensifiée après l’invasion américaine en Irak, qui a été un puissant motif pour de nouveaux actes terroristes et a offert un théâtre idoine aux criminels de toute la région. Washington devra un jour prendre conscience de cette donnée."
"Les attentats de [...] Charm el-Cheik montrent une fois de plus que les musulmans sont également une cible du terrorisme. Et tout comme à Londres ils prouvent qu’il n’est pas difficile de faire exploser des bombes même dans des endroits très surveillés."
"La clé du début d’une réponse se trouve plutôt dans le monde islamique qu’en Occident." "Sans une approche ciblée en Egypte et au Pakistan, un autre allié fidèle de l’Amérique, ce sera une lutte sans espoir." "Le Pakistan est un pays-clé du terrorisme islamique. Aussi bien géographiquement que par l’implication de Pakistanais dans les attentats et pour ce qui est de la lutte contre le terrorisme et des autres obligations qui découlent de son alliance. L’hypocrisie de la géopolitique - être amis sans vraiment s’engager des deux côtés - fait pour le moment obstacle à la solution."
"Personne ne sait si les attaques de Londres et de Charm el-Cheik font partie d’une campagne coordonnée, mais la série d’attentats de ces dernières semaines montre que la menace terroriste ne passera pas vite, que les terroristes peuvent frapper partout et qu’ils peuvent même le faire deux fois de suite au même endroit", remarque le commentateur du Volkskrant ce matin. "Les terroristes de l’islam radical ont déclaré la guerre à tous ceux qui ne font pas partie de leur catégorie." "Personne n’est épargné : parmi les morts il y a souvent beaucoup de musulmans."
"Cela implique qu’un effort véritablement international est nécessaire pour trouver une réponse au terrorisme islamique. Ce n’est pas seulement la tâche de l’Occident, mais aussi des pays musulmans et des communautés musulmanes des pays occidentaux."
"Et il y a l’Irak. Bien que le terrorisme ait de nombreuses sources et que les premiers attentats aient eu lieu avant qu’il soit question d’une guerre contre l’Irak, il est clair que la situation dans ce pays est une source d’inspiration et une justification pour de nombreux terroristes. Les Américains, les Européens et les Arabes pourraient transformer cet inconvénient en avantage s’ils conjuguaient leurs efforts pour maîtriser la révolte et montrer que les forces de la violence n’ont pas d’avenir."

ACTUALITE INTERIEURE

Formation des Néerlandais
Le niveau de formation des Néerlandais est en hausse
, relève la presse. Un quart des Néerlandais âgés de 25 à 64 ans a au moins achevé une formation de niveau HBO (enseignement professionnel supérieur). En 1996, ce n’était le cas que pour un peu plus de 20 pour cent. Le nombre de Néerlandais de formation inférieure au niveau HBO est descendu 40 à 30 pour cent de 1996 à 2003, selon le Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS).
La différence de niveau de formation entre hommes et femmes a diminué durant la période étudiée par le CBS. Les Turcs et les Marocains constituent toujours le groupe le moins bien formé de la population néerlandaise, mais le niveau de formation des allochtones de ces deux communautés a crû le plus fortement. Les allochtones qui ont la meilleure formation sont les Surinamiens et les Antillais : presque 20 pour cent ont le niveau HBO, contre moins de 10 pour cent des Turcs et des Marocains (NRC Handelsblad d’hier soir p.3, Algemeen Dagblad p.3, De Telegraaf p.3, Het Financieele Dagblad p.3).

ECONOMIE, FINANCES

Prix du carburant
Selon le touring-club ANWB, l’Etat devrait baisser temporairement la taxe sur le carburant pour en compenser quelque peu la cherté. C’est ce que le directeur de l’organisation, Guido van Woerkom, a suggéré lundi dans une lettre au ministre des Finances, Gerrit Zalm. Zalm, selon Van Woerkom, pourrait aussi envisager de réduire les charges fixes des automobilistes, comme la vignette et la taxe à l’achat.
En raison de tensions sur le marché mondial, le prix du pétrole brut "a battu tous les records", écrit Van Woerkom. "De plus, beaucoup de membres de l’ANWB qui rentrent de vacances maintenant s’interrogent sur les grandes différences de prix entre les Pays-Bas et les pays voisins, comme la France et l’Allemagne."
Les protestations contre le prix élevé du carburant se sont amplifiées ces derniers jours. United Consumers, une organisation qui regroupe 180 000 consommateurs d’essence et de fioul, recueille les signatures d’automobilistes protestant contre le prix du carburant et escompte environ un million de réactions.
Tango, une chaîne de stations sans personnel, a rendu samedi à ses clients ce qu’on appelle les "vingt-cinq cents de Kok", une augmentation "temporaire" introduite en 1991 et qui n’a jamais été annulée.
Un litre d’euro 95 coûte désormais 1,405 euro à la pompe Shell et un litre de fioul 1,045 euro (De Telegraaf p.", Het Financieele Dagblad p.3, de Volkskrant p.7).

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.3) consacre un entrefilet au déjeuner que le premier ministre Dominique de Villepin a eu hier à Londres, chez son homologue Tony Blair : "De Villepin a mangé britannique et pourtant excellemment".
Sur le plan culturel, le NRC Handelsblad (p.8) d’hier soir se fait l’écho des critiques de la presse française à l’encontre du Festival d’Avignon.

Dernière modification : 26/07/2005

Haut de page