Revue de presse néerlandaise du lundi 22 août 2005

La paralysie d’une grande partie du réseau ferroviaire hier soir, après la découverte d’un sac de sport oublié dans le train Amsterdam-Utrecht et le déclenchement d’importantes mesures de sécurité fait la une de presque toute la presse de ce matin, qui consacre également de grands articles à une séance de taxidermie hier, au Musée Naturalis de Leyde, sur l’un rares vautours moines que comptaient les Pays-Bas avant que celui-ci termine tragiquement son existence contre un train. La manifestation Sail Amsterdam 2005 continue de fournir quelques belles photos.

TrouwLes fausses accusations plus rapidement détectées ; Les JMJ de Cologne, prier, chanter, danser et dormir ensemble
VolkskrantLa circulation ferroviaire interrompue pendant des heures
Algemeen DagbladUn sac de sport à l’origine d’un chaos ferroviaire
TelegraafChaos ferroviaire à cause d’un sacACTUALITE INTERIEURE

« Confiance dans le gouvernement : Balkenende en session de rattrapage », annonce le Financieele Dagblad à la veille de la rentrée politique, rappelant que « la confiance » était le grand thème du discours d’ouverture de l’année parlementaire de la reine Beatrix en septembre 2004. « Cela semble avoir été prématuré, les sondages ne font toujours pas apparaître le revirement espéré. Au contraire, les enquêtes donnent une image négative du gouvernement ; la confiance dans l’équipe ministérielle est restée faible, alors que l’image du Parlement et d’autres institutions s’est améliorée. Le gouvernement ne peut pas imputer le manque de confiance à un sentiment généralisé de malaise dans la société, montre une étude du SCP (Bureau de planification sociale et culturelle - ‘de sociale staat van Nederland 2005’). Selon Paul Dekker, chercheur au SCP, la méthode choisie l’an dernier n’était pas ‘très habile’ : le même principe s’applique à la confiance qu’au respect, ‘rien ne sert de la demander, il faut la mériter ‘. Cette année, il semble que le gouvernement ait choisi une autre approche. La Reine parlera moins de confiance dans son discours, mais l’objectif reste le même ». Jaap van Ginneken, « spécialiste en communication, explique que ‘ le gouvernement doit davantage revendiquer les succès de sa politique’. Le feel good show semble du reste avoir commencé. Le gouvernement met l’accent sur tous les indicateurs positifs : ‘le climat d’investissement est bon, la confiance des entreprises est bonne’, soulignait Balkenende vendredi dernier lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Selon Ginneken, il est encore possible d’inverser la tendance, ‘on peut exercer une influence sur des groupes importants de population, mais il faut déterminer sur quelle corde sensible il faut jouer’. C’est précisément ce qu’est en train de faire de gouvernement. Depuis la période d’agitation politique de 2002, celui-ci analyse régulièrement les résultats d’un Baromètre d’opinion. La mesure de gel des taxes sur le carburants la semaine dernière a été présentée comme un ‘geste en faveur des automobilistes : le gouvernement tient à montrer qu’il comprend que le prix élevé de l’essence est déjà assez difficile à supporter’. Le baromètre révèle également que les citoyens sont mécontents de la politique financière (en clair les économies) : le gouvernement va également répondre à cette critique l’an prochain. En 2006, il y aura davantage d’investissements et de mesures d’allègement des charges des citoyens ; contrairement aux années précédentes, le pouvoir d’achat ne devra plus régresser. Ces mesures sont en contradiction avec le souhait initial de Balkenende de ramener le déficit budgétaire à zéro. Le Premier ministre accorde moins d’importance à l’équilibre du budget qu’au début de son mandat et lors de sa campagne électorale., où le ‘zéro’ semblait pratiquement sacré. En opérant de la sorte, Balkenende opte pour une autre méthode que son modèle exemple, l’ex-Premier ministre Ruud Lubbers, qui s’était attiré la confiance en se forgeant une image de gestionnaire rigoureux. Balkenende semble prendre conscience que la thérapie de choc n’est pas toujours bénéfique ».

Affaires religieuses

Au lendemain de la clôture des Journées mondiales de la Jeunesse, les média néerlandais se limitent à quelques articles d’ambiance illustrés de photos, insistant sur l’aspect festif de la manifestation, se demandant, avec le Volkskrant, si le lien ainsi créé entre l’Eglise et les jeunes « sera durable », et se montrant, comme l’Algemeen Dagblad, sceptiques sur l’effet des « paroles sévères prononcées par le Pape » en conclusion de la manifestation. Seul le Telegraaf a noté que le Pape a « condamné le terrorisme en termes très énergiques » : « son discours a été accueilli avec enthousiasme par des centaines de milliers de jeunes, blancs ou de couleur, venus du monde entier, parmi lesquels environ 5000 Néerlandais ».

Histoire des Sciences
Toute la presse annonce qu’un « étudiant d’Utrecht effectuant des recherches pour sa thèse a découvert entre les livres d’un professeur décédé de l’université de Leyde un important manuscrit d’Albert Einstein. Selon les spécialistes, il s’agit d’un article de 1924 dans lequel le scientifique décrit sa dernière découverte significative, concernant un phénomène connu sous le nom de condensation Bose-Einstein » (Algemeen Dagblad). Ce manuscrit va être conservé à l’Université de Leyde, où Einstein était professeur invité chaque année.

AFFAIRES FRANCAISES

De la presse du week-end, on retiendra un reportage du correspondant de l’Algemeen Dagblad sur le premier « fast-food » halal à Clichy-sous-bois ainsi qu’un billet sur la prise d’otage du technicien d’une chaîne de télévision française dans la bande de Gaza. Le Telegraaf a consacré un grand article de son supplément Week-end au festival de piano de La Roque d’Anthéron : « les étoiles jouent sous les étoiles ».

Dernière modification : 22/08/2005

Haut de page