Revue de presse néerlandaise du lundi 24 juillet 2006

Le Tour de France 2006 a été remporté dimanche par l’Américain Floyd Landis, qui a succédé au palmarès à son ancien coéquipier Lance Armstrong, vainqueur à sept reprises. De l’avis général de la presse, le 93e Tour a été imprévisible et sensationnel, en raison de l’éviction des grands favoris Ullrich et Basso à la suite d’une affaire de dopage en Espagne.

De Telegraaf : "Démantèlement d’un réseau pédophile - Abus sexuels à Amsterdam", "Le rêve de Landis devient réalité", "L’ANWB a fort à faire avec les touristes en panne"
Trouw : "Israël accepte une force de paix - Le chef des affaires humanitaires de l’ONU condamne les offensives aériennes contre des citoyens libanais", "Un vétéran d’Unifil, démoralisé : ’Je dois y retourner’", "Floyd Landis vainqueur d’un Tour de France sensationnel"
de Volkskrant  : "Israël soutient le projet de force de paix - Olmert : un mandat robuste est nécessaire", "Il y a une vie après Lance Armstrong - Le vainqueur Floyd Landis profite du grand nettoyage", "Action contre le gaspillage de nourriture"
AD Haagsche Courant  : "La canicule fait monter la facture d’électricité", "Envoyez vos souhaits personnels à Sara et Ammar" (enfants réfugiés à l’ambassade des Pays-Bas à Damas)

* * *

LE DOSSIER DU JOUR :Afghanistan

"Des commandos néerlandais ont tué dix-huit guerriers talibans durant une offensive qui a duré dix jours, pour prévenir une attaque contre la base néerlandaise en Uruzgan", écrit le Volkskrant de samedi dans son grand article à la une. "Selon le commandant des forces armées, le général Dick Berlijn, il s’agissait de la ’menace la plus grave à ce jour’."
"Les commandos ont coopéré avec une force beaucoup plus grande, composée de troupes américaines et afghanes, qui ont agi dans le cadre de l’opération Enduring Freedom, la lutte internationale contre le terrorisme. La Défense souligne que les militaires néerlandais étaient cependant placés sous commandement néerlandais et opéraient selon leurs propres instructions."
"’Quelques centaines’ de guerriers talibans s’étaient rassemblées au col Baluchi, une étroite vallée à dix kilomètres au Nord-Est de Camp Holland, le quartier général néerlandais à Tarin Kowt. A partir de cette position en altitude, les talibans avaient vue sur l’installation de la base néerlandaise et pouvaient facilement lancer des tirs de mortier. ’Une menace aiguë se présentait donc’, dit Berlijn."
"C’est la cinquième fois que des commandos néerlandais ouvrent le feu en Uruzgan. Cette fois-ci, ils ont pu en voir le résultat. La Défense affirme que les papiers et les armes des hommes tués montraient que les talibans avaient des projets concrets d’offensive."
"Les deux plus grands partis de la Deuxième Chambre jugent ’préoccupante’ la dégradation de la situation de sécurité en Uruzgan. Le député PvdA Koenders se demande si l’OTAN a stationné suffisamment de militaires dans le Sud de l’Afghanistan. Le député CDA Ormel estime comme lui que les Pays-Bas doivent engager des troupes supplémentaires."
"L’opération des commandos en Uruzgan montre que le combat et la reconstruction sont pour le moment inséparables", fait valoir le Trouw (pp.1 et 5) ce matin. "Pendant dix jours, du 11 au 21 juillet, c’était de facto la guerre dans la province afghane d’Uruzgan." "L’opération Enduring Freedom et l’ISAF se chevauchent en Uruzgan."
"Les faits ont dépassé la discussion sur le mélange de la mission de combat et de la mission de reconstruction."

ACTUALITE INTERIEURE

Débat sur le Liban

"Le ministre des Affaires étrangères, Bot, s’inquiète de la possibilité que le conflit du Moyen-Orient s’étende à d’autres pays de la région", relève le Volkskrant (p.5) de samedi. "C’est ce que Bot a dit vendredi à la Deuxième Chambre, lors d’un débat d’urgence demandé par l’opposition. Une extension rapide du conflit est par exemple possible si les militaires israéliens enlevés sont transférés en Syrie par leurs ravisseurs. Ou si l’Iran continue de livre des roquettes aux combattants du Hezbollah, qui les lancent sur des civils israéliens à partir du Liban."
"L’opposition de gauche, lors de ce débat acerbe, a dépeint Bot comme un laquais des gouvernements Bush et Olmert. Elle lui reproche de ne pas s’être rallié au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, qui a appelé les parties belligérantes à instaurer un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel. Bot a rétorqué que la proposition d’Annan est inacceptable pour Israël tant que le Hezbollah et le Hamas ne relâchent pas les militaires israéliens enlevés" (également Trouw p.2, De Telegraaf p.11 de samedi).
De l’avis de l’éditorialiste du Volkskrant de samedi, une escalade militaire serait "funeste et sans issue". "Un cessez-le-feu immédiat est nécessaire, mais associé à un plan - soutenu par le Conseil de Sécurité - qui règle enfin sérieusement le désarmement du Hezbollah et la protection de la frontière septentrionale d’Israël."
Pour le Telegraaf de samedi, "on peut difficilement attendre d’Israël qu’il mette fin au combat sans la libération préalable des deux militaires kidnappés et sans la garantie que le Hezbollah ne constitue plus une menace". "Le Hezbollah doit être désarmé ou il doit quitter le Sud du Liban." "Il n’y a aucune raison de s’écarter de cette ligne suivie par beaucoup de pays de l’UE, les Etats-Unis et même la Russie. Heureusement, le ministre Bot et une majorité parlementaire ne le font pas."
En page d’opinion du Volkskrant de ce matin, l’historien et polémiste Thomas von der Dunk fait valoir que la politique néerlandaise "ne voit pas le déraillement moral de l’Etat juif". "Ce pays a épuisé depuis longtemps son crédit moral et il n’y a plus de raison, en l’an 2006, de considérer son droit d’existence comme supérieur à celui de n’importe quel autre pays." "Il faut que les pays d’Europe posent enfin une exigence ferme aux Etats-Unis : si Israël n’est pas bridé, ils se retireront d’Irak et d’Afghanistan, parce que de cette manière on ne lutte pas contre les terroristes, mais on en crée au contraire."

Partis politiques

"Le CDA et le PvdA montent dans le sondage d’opinion effectué hier par Maurice de Hond", rapporte le Telegraaf (p.3). "Le parti gouvernemental CDA arrive à 41 sièges, deux de plus que la semaine dernière, mais toujours moins que le nombre actuel de 44 sièges à la Deuxième Chambre."
"Le PvdA de Wouter Bos monte à 45 sièges dans le sondage, trois de plus qu’à l’heure actuelle. Mais dans le sondage du 5 mars, les sociaux-démocrates arrivaient encore à 50 sièges."
"Le VVD est à 28 sièges, selon Maurice de Hond, le même nombre que lors des dernières élections. Le SP descend de 16 à 14, ce qui fait toujours cinq de plus qu’en janvier 2003. Le D66 occuperait trois sièges à la nouvelle Chambre et GroenLinks descendrait de huit à sept sièges."

Marijnissen

"Les résistants néerlandais estiment que le leader SP Marijnissen a tort de comparer le terrorisme au Moyen-Orient à la résistance durant la Deuxième guerre mondiale", relève le Volkskrant à la une. "’C’est faire preuve de peu de respect pour les gens qui ont résisté à l’époque’, déclare le président de la fondation Samenwerkend Verzet [résistance coopérante], Rudy Hemmes. Marijnissen, quant à lui, estime que des ’personnes malveillantes dans les médias’ se sont emparées de l’interview qu’il a donnée récemment au mensuel Penthouse. Il y dit que le terrorisme est ’de tous les temps et de partout’. ’Le but est souvent de frustrer le plus possible l’occupant. Durant la Deuxième guerre mondiale des Néerlandais ont fait sauter des mairies pour mettre du sable dans les rouages de la machine de destruction de l’Allemagne nazie - les juifs étaient enregistrés auprès de l’état civil’."
"Marijnissen : ’Au Moyen-Orient ce n’est pas très différent. Le fondamentalisme islamique, y compris la branche terroriste, est une réaction à l’occupation de la Palestine par Israël, à la présence américaine et au soutien apporté par l’Occident aux régimes non démocratiques de la région’."
"Beaucoup de réactions indignées sont apparues dans les médias et sur le site Internet de Marijnissen, durant le week-end." "Marijnissen dit qu’il a seulement voulu indiquer qu’au Moyen-Orient il y a une ’injustice fondamentale’. Selon lui, le parallèle historique s’arrête là. ’Le SP et moi n’avons jamais éprouvé de sympathie pour les méthodes du Hamas, du Hezbollah et d’autres pour qui une vie humaine ne compte manifestement guère. Nous avons toujours condamné sans équivoque les attentats ayant pour but de faire le plus de victimes possible’" (également AD Haagsche Courant p.3, Trouw p.5).
Pour l’éditorialiste du Telegraaf, "la chaleur estivale est montée à la tête du leader SP Marijnissen". "Ce sont des propos absurdes d’un homme politique qui a la tête dans les nuages. Quatorze ans de politique haguenoise et les sondages d’opinion temporairement favorables à son parti font que le chef de file du SP a perdu le sens de la mesure."
"Après l’inepte suggestion d’une future coopération avec le CDA dans un gouvernement de coalition, par laquelle Marijnissen a plongé sa base dans la confusion, sa dernière action est blessante pour les résistants néerlandais qui sont encore en vie." "Les dernières cabrioles de Marijnissen montrent une fois de plus que lui et son parti se disqualifient pour la participation au gouvernement."

Ambassade du Kenya

L’AD Haagsche Courant de samedi, dans son supplément haguenois, signale qu’un "conflit à propos de plus de 30 millions d’euros a débouché sur la saisie de quatre bâtiments de l’ambassade du Kenya, à La Haye et Wassenaar". "Nedermar BV a eu recours à cette mesure énergique parce que le gouvernement kenyan refuse de payer la facture de l’installation d’un tout nouveau réseau de défense consistant notamment en radars pour la marine et les armées de terre et de l’air. Nedermar a également construit à Nairobi, la capitale du Kenya, un centre de communication pour la navigation aérienne."
"La querelle sera vidée mardi en référé auprès du tribunal de La Haye."
"L’ambassadeur ne sera pas très gêné par la saisie", remarque le quotidien à grand tirage. "La seule restriction est que les bâtiments ne peuvent pas être vendus actuellement."

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw de samedi (cahier deweekendGids), sous le titre "La Loire monotone ? Trois attractions qu’il faut vraiment que les enfants voient", évoque la Maison de la Magie à Blois et deux châteaux à visiter dans la région. Dans son cahier littéraire, le journal chrétien progressiste présente deux traductions en néerlandais de livres de Gide.
Le NRC Handelsblad de samedi contient un reportage de deux pages illustrées sur les Britanniques qui s’installent en France.

Dernière modification : 24/07/2006

Haut de page