Revue de presse néerlandaise du lundi 31 juillet 2006

L’institut national de météorologie KMNI a reçu les dernières semaines de nombreux appels de gens demandant s’il allait de nouveau pleuvoir un jour. La chaleur persistante inquiète beaucoup de Néerlandais. Beaucoup de personnes posaient en outre des questions sur l’évolution du climat.
Juillet 2006 a été le mois le plus chaud depuis bien trois siècles aux Pays-Bas. Le KNMI prévoit le retour à un temps d’été hollandais "normal", cette semaine, avec une température d’environ 22°C.

De Telegraaf : "Le monde horrifié par le bain de sang - Une offensive israélienne contre le Liban touche surtout des enfants", "’Pleuvra-t-il de nouveau ?’"
de Volkskrant : "Israël suspend des offensives aériennes pendant 48 heures - Presque soixante morts à Qana, dont beaucoup d’enfants - Réunion d’urgence du Conseil de Sécurité - Le monde exprime son horreur", "Deux grandes familles se trouvent sous les décombres" (reportage)
Trouw  : "Israël suspend les actions aériennes - Le grand nombre de morts dans un immeuble d’habitation à Kana suscite la colère à l’échelle mondiale", "’Qana’ rapproche le cauchemar d’Israël" (un Hezbollah qui peut s’afficher en vainqueur), "Kofi Annan ’profondément choqué’"
AD Haagsche Courant  : "Le monde appelle à la trêve - Le massacre dans le Sud du Liban cause l’indignation de Téhéran à Paris", Le père de Landis : tout le monde prie pour Floyd"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Liban

"Le monde entier a réagi avec une profonde aversion à la sanglante offensive de l’armée israélienne contre la bourgade sud-libanaise de Qana", écrit le Telegraaf dans son grand article à la une. "C’est surtout le fait que 37 des quelque 60 victimes civiles soient des enfants qui a suscité l’horreur."
"Le gouvernement néerlandais s’est rallié aux pays qui ont exprimé leur aversion. Le ministre Bot (Affaires étrangères) réclame un cessez-le-feu ’le plus rapidement possible’, a-t-il fait savoir hier soir par le biais d’un porte-parole. ’Le gouvernement exprime sa compassion aux victimes et à leurs proches et déplore ces grandes souffrances humaines’, selon Bot."
Pour l’éditorialiste du Telegraaf, Israël "a dépassé les bornes" et perdu une grande partie du soutien politique dont il bénéficiait. "En outre Israël a motivé encore davantage ses ennemis, de sorte que la situation déjà explosive au Moyen-Orient s’est encore aggravée."
"Il ne faut cependant pas oublier que les bombardements sont une riposte, fut-ce mal adressée, aux tirs de roquettes depuis le Liban". "Cela justifie les contre-offensives énergiques d’Israël, qui doit éviter sérieusement les cibles civiles." Pour le journal populaire, "le Hezbollah est coresponsable des morts parmi la population".
"Sachant que le Hezbollah emploie la population comme bouclier et se sert volontiers des victimes civiles comme instrument de propagande, les Israéliens auraient dû adapter leur tactique", selon le Volkskrant. "Les bombardements aériens sont un moyen trop grossier contre un tel adversaire. Leur efficacité est douteuse et le risque d’accidents est trop grand, comme le prouvent les événements tragiques de Qana."
"Israël doit profiter de ce moment pour faire son autocritique et se demander si les inconvénients ne commencent pas à l’emporter sur les avantages. L’Amérique doit l’y pousser. Que Qana soit un tournant après trois semaines de guerre, afin que ces morts soient les derniers."

Actualité intérieure

Perspectives électorales

"Jan Peter Balkenende va-t-il tout de même profiter du fameux avantage du premier ministre aux élections de novembre ?" s’interroge le Volkskrant (p.3) dans un article de fond. "Il a longtemps semblé que le CDA de Balkenende allait se faire laver la tête par les électeurs et que le PvdA, sous la houlette de Wouter Bos, gagnerait les élections les doigts dans le nez. Mais ces derniers mois, les chrétiens-démocrates remontent dans les sondages d’opinion."
"Le PvdA reste en tête pour le moment, mais le CDA se rapproche rapidement. Même la chute maladroite de son deuxième gouvernement n’a pas affecté Balkenende. Au contraire, depuis le départ du D66 le CDA n’a fait que progresser dans les sondages."
"Dans le Politieke Barometer, un sondage que le bureau Interview NSS effectue toutes les semaines pour le compte du programme télévisé NOVA, le CDA est actuellement à 41 sièges. Cela fait trois de moins que le nombre de sièges que ce parti occupe à la Deuxième Chambre, mais deux de plus que dans le sondage d’il y a une semaine. Le PvdA en est à 46 sièges, selon Interview NSS. L’enquêteur Maurice de Hond, dans son sondage de dimanche, a abouti aux mêmes chiffres."
"Le CDA est aussi dans l’ascenseur chez TNS Nipo, qui a effectué son sondage le plus récent il y a deux semaines. ’Il y a peu de changement en ce moment, à cause des vacances’, dit Peter Kanne de TNS Nipo. ’Mais il est frappant de voir que ce gouvernement jouit d’une estime grandissante.’ 30 pour cent de la population approuvent la politique du gouvernement. La cote de popularité du troisième gouvernement Balkenende est ainsi la plus élevée que le premier ministre ait obtenue en cinq ans de pouvoir."
"Kanne discerne un rapport direct entre la popularité croissante du CDA et la confiance des Néerlandais dans l’économie. ’La confiance des consommateurs monte en flèche. Nous suivons huit indicateurs et tous sont positifs. Les chrétiens-démocrates vont en profiter’."
"Le partenaire de coalition VVD se porte moins bien dans les sondages. Interview NSS constate que le nombre de sièges des libéraux descend à 27. Chez Maurice de Hond, le VVD est stable à 28 sièges. ’Balkenende profitera d’un éventuel duel entre lui et Bos pendant la campagne électorale’, prédit Kanne. ’Mark Rutte ne pourra probablement pas les suivre. Ce n’est pas encore une bête politique’."
"Kanne prévoit une course au finish entre Bos et Balkenende. ’Peut-être les élections viennent-elles un tout petit peu trop tôt pour le CDA’."

AFFAIRES FRANÇAISES

Le supplément de Verdieping du Trouw de samedi contenait un reportage de Marijn Kruk sur le Lycée Henri IV et deux encartés sur les Grandes Ecoles et leur mode de sélection. "Le bastion imprenable de l’élite est désormais ouvert", titrait le journal chrétien progressiste à propos du lycée.
Ce matin, l’Algemeen Dagblad (p.12) note que le monokini est interdit à Paris Plage.

Dernière modification : 31/07/2006

Haut de page