Revue de presse néerlandaise du lundi 28 août 2006

Trouw : Balkenende en Uruzgan. Le VVD lance un plan audacieux d’accueil gratuit pour les enfants
Volkskrant : Regain de popularité pour les études d’allemand
Telegraaf : Action de l’association des communes contre les différences de prix des permis de construire
Algemeen Dagblad : Indemnités pour les maladies professionnelles

* * *

AFFAIRES INTERNATIONALES

FINUL renforcée au Liban

La presse de samedi a pris note du résultat de la réunion des ministres des affaires étrangères européens de vendredi dernier à l’issue de laquelle une importante participation européenne à la FINUL a été annoncée. « La France de nouveau en tête pour la FINUL renforcée au Liban », titrait ainsi le Financieele Dagblad ». Le quotidien financier annonce que la France est « maintenant satisfaite du mandat avec lequel les troupes s’engagent dans cette zone de crise. (...) Le Président français et les responsables militaires étaient très irrités par le mandat flou que les Nations Unies voulaient initialement donner aux casques bleus. Paris refuse de fournir des soldats qui risquent de devenir partie du conflit (rappel de l’attentat de 1983). Pour l’Elysée, il est impensable que ce soient les casques bleus qui soient chargés de désarmer le Hezbollah. Les Français demandent également des règles d’intervention permettant aux soldats de rétablir la trêve si nécessaire par la force et ils n’étaient pas satisfaits des imprécisions sur les structures de commandement. Devant toutes ces incertitudes, Paris a finalement choisi de donner l’exemple et d’envoyer immédiatement des militaires au sud Liban, mais beaucoup moins que ce que prévoyaient les Nations Unies. Chirac a été critiqué pour ce ‘maigre envoi’ de deux cents hommes, mais il a finalement obtenu ce qu’il voulait : ‘Nous n’avons jamais eu l’intention de limiter notre participation à 200 hommes’, expliquait un diplomate jeudi après-midi’. »
Le Trouw titrait pour sa part que « l’Europe est soudain généreuse pour la force des Nations Unies » et explique qu’une des « principales raisons est la décision de la France, annoncée la veille de la réunion, d’envoyer deux mille soldats. Des pays comme la Belgique et l’Espagne ont considérablement relevé leur participation ».
Le Telegraaf et l’AD ont recueilli les commentaires du ministre néerlandais des Affaires étrangères, M . Bot, qui a souligné l’importance de la participation de troupes originaires de pays musulmans : « sinon, ce sera encore l’Occident contre l’Islam. C’est un mauvais signal ». Bot tient également à un bon équilibre entre les troupes extérieures et les troupes libanaises. Le chef de la diplomatie néerlandaise est d’avis qu’ « avec 30.000 hommes dans la région - 15.000 de l’armée libanaise et 15.000 de la FINUL - il serait étonnant que le Hezbollah envoie encore des missiles ». L’AD précise que « Bot a promis à Kofi Annan de proposer mardi au gouvernement et au parlement d’envoyer une frégate. On a bien compris que les Pays-Bas ne pouvaient pas faire plus, ‘nous avons des troupes en Bosnie, au Congo, en Afghanistan, au Soudan et en Irak’. Selon Bot, le soutien maritime et aérien aux troupes de la FINUL est indispensable. »

Uruzgan

Toute la presse annonce la visite surprise du Premier ministre, M. Balkenende, aux troupes néerlandaises en Afghanistan. « Des centaines de militaires entouraient le premier ministre lorsqu’il a déclaré : ‘nous avons pris la décision à La Haye, mais c’est vous qui faites maintenant ce difficile travail. Je suis ici pour vous dire, en tant que Premier ministre des Pays-Bas, mon respect et ma fierté pour ce que vous faites ».

ACTUALITE INTERIEURE

Enseignement

Le Volkskrant constate à la une un regain d’intérêt pour l’étude des langues, plus particulièrement de l’allemand. « L’an passé, en août, 54 étudiants s’étaient inscrits en allemand, cette année, il y en a 78. En 2003, cette spécialité semblait en voie d’extinction, avec 30 inscriptions à la mi-août. Ce retour étonnant de l‘allemand ne se limite pas aux universités. Dans les écoles de formation d’enseignants, la même tendance se manifeste : la semaine dernière, 131 étudiants s’étaient inscrits pour une formation de professeur d’allemand, soit 37 de plus qu’en 2005. Geert Booij, le doyen de la faculté des lettres de Leiden, pense que cette langue profite du regain d’intérêt pour Berlin : ‘après la Wende de 1989, ce pays a connu un renouveau culturel. J’entends souvent dire de Berlin que c’est une ville intéressante, surtout sur le plan culturel’. En ce qui concerne plus généralement les inscriptions des étudiants, les langues sont en vogue. A côté de l’allemand, le néerlandais, le chinois et le japonais ont attiré davantage d’étudiants. Les mathématiques sont en augmentation, avec 16% de plus de candidats, sans que l’on puisse toutefois parler d’intérêt croissant pour les matières scientifiques. Dans le secteur des formations d’enseignants, les inscriptions en mathématiques ont augmenté de 21%, en chimie de 30% et en physique même de 50%. Dans les Hogescholen, ce sont les formations artistiques qui sont les plus populaires (+10%), mais toutes les écoles ont mis en place un numerus fixus et une procédure de sélection des étudiants. »

Elections législatives

Le parti libéral VVD va présenter demain son programme électoral. La presse annonce toutefois depuis samedi l’intention de ce parti d’organiser un accueil gratuit des enfants en garderie pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes mères de famille. « L’ancien leader du parti, Ed Nijpels, a qualifié ce plan d’audacieux », relève ce matin le Volkskrant. « En contre partie de l’appât des garderies, le programme électoral prévoit de nombreuses mesures d’économie sur les prestations sociales ».

A signaler : l’AD de samedi publie un grand portrait de M. Alexander Rinnooy Kan, le nouveau président du SER (Conseil Economique et Social).

Dernière modification : 28/08/2006

Haut de page