Uitreiking van de Les Phares du Nord-prijs en bekendmaking van de winnaars van het Plan ter ondersteuning van boekpublicaties (PAP) door het Institut français des Pays-Bas (30 september 2020, Residentie van Frankrijk in Den Haag) [fr]

Op woensdag 30 september, de Internationale Vertaaldag, eerden de Franse Ambassade, het Institut français des Pays-Bas en het Letterenfonds het werk van de pleitbezorgers van het Frans: de vertalers.

JPEG

De uitreiking van de Les Phares du Nord-prijs van het Letterenfonds en de bekendmaking van de winnaars van het Plan ter ondersteuning van boekpublicaties (PAP) van het Institut français des Pays-Bas vonden plaats tijdens een gezamenlijke ceremonie op de residentie van Frankrijk.

JPEG

30 jaar vertaling

Ambassadeur Luis Vassy presenteerde de resultaten van het PAP plan, een ondersteuningsprogramma van het Institut français des Pays-Bas dat sinds 1990 de vertaling van 981 Franstalige werken in het Nederlands ondersteunt, waaronder 13 Prix Goncourt, 4 Renaudot- en 7 Médicis- prijzen. Dit jaar heeft de jury, bestaande uit Franstalige en Nederlandstalige leden, ervoor gekozen om de vertaling van 12 werken te ondersteunen voor een totaalbedrag van € 14.000. Onder deze boeken bevinden zich dit jaar monumenten uit de Franse literatuur zoals Hélène Cixous, voor het eerst in het Nederlands vertaald door uitgeverij Octavo, maar ook veelbelovende debuutromans, zoals die van Laurent Petitmangin, of zelfs zwaargewichten van het nieuwe literaire seizoen, zoals Olivier Rolin of Sylvain Tesson, een bewijs van de diepgaande kennis die Nederlandse uitgevers hebben van de Franse culturele scene.

Het PAP-programma, dat dit jaar zijn dertigste verjaardag vierde, heeft de vertaling mogelijk gemaakt van werken van auteurs als Laurent Binet, Philippe Claudel en Michel Houellebecq die in Nederland bestsellers zijn geworden. Dankzij het programma werden bepaalde belangrijke boeken vertaald van Michel Foucault, Pierre Bourdieu en Claude Levi-Strauss, werken die sindsdien deel uitmaken van het Europese erfgoed.

De prijs Les Phares du Nord 2020

JPEG - 397.2 kB
Arlette Ounanian en Luis Vassy

De Les Phares du Nord-prijs, die om de twee jaar wordt uitgereikt, bekroont de beste literaire vertaling van het Nederlands naar het Frans. Dit jaar ging de prijs naar Arlette Ounanian voor haar vertaling van de roman van auteur Connie Palmen, Ton Histoire, mon histoire (Jij zegt het, 2015, Prometheus; 2019, Actes Sud). Arlette Ounanian, een doorgewinterde vertaler en een voormalig aan het Institut français des Pays-Bas verbonden leraar, zei dat ze opgetogen was over deze prijs die werd uitgereikt door een jury die "niet alleen hulde bracht aan de Franse tekst, maar ook keek naar de uitdagingen om van het Nederlands naar het Frans over te schakelen ”.

JPEG - 271.3 kB
Arlette Ounanian en Connie Palmen

Tiziano Perez, directeur van het Letterenfonds, en Marije de Bie, verantwoordelijk voor de organisatie van de prijs, onderstreepten beiden de schoonheid van het boek van Connie Palmen (winnaar van de Librisprijs 2016) en spraken in een perfect Frans verheugd over het feit dat lezers in Frankrijk het werk kunnen ontdekken in een vertaling die de roman recht doet. Heel grappig en samenzweerderig wisselden de auteur en haar vertaler vervolgens van gedachten over de wendingen van de tekst en de valkuilen van het vertalen.

JPEG - 448.1 kB
Marije de Bie en Tiziano Perez

Voortbouwend op deze successen zullen het Letterenfonds en het Institut français des Pays-Bas hun samenwerking in 2021 voortzetten. Het Institut français zal zijn PAP-programma verder versterken door het te moderniseren en zal volgend jaar zijn duizendste vertaling vieren!

PDF - 191.6 kB
Prix Les Phares du Nord et Plan d’aide à la Traduction : Discours de Luis Vassy
(PDF - 191.6 kB)

Toespraak van Luis Vassy, Ambassadeur van Frankrijk in Nederland (in het Frans)

Seul le prononcé fait foi

Chère Connie Palmen,
Cher Tiziano Perez,
Chers membres du jury,
Chers amis,

Le 30 septembre est la Journée internationale de la traduction. Je suis heureux que ce soit pour nous l’occasion de mettre à l’honneur les Lauréats du programme d’aide à la traduction de l’Institut français des Pays-Bas et du Prix les Phares du Nord de la meilleure traduction du néerlandais vers le français du Letterenfonds.

C’est la première fois que les résultats de ces deux dispositifs qui ont la même vocation, à savoir stimuler la circulation des œuvres et des idées, sont annoncés en même temps. Cette collaboration se veut le reflet d’une intense coopération bilatérale qui s’appuie sur la littérature pour tisser des liens entre les imaginaires de nos deux pays. Et vous savez mon attachement à ce qu’elle s’appuie également sur la circulation en effet des œuvres, en particulier littéraires.

Cette année, le programme d’aide à la traduction fête ses 30 ans et soutiendra la traduction en néerlandais de 12 ouvrages francophones pour un montant de 14 000€, ce dont je me réjouis. Et je crois que c’est aussi la démonstration qu’avec de petites sommes pour chaque ouvrage, on assure une très importante circulation des œuvres donc je pense que ce sont des ressources bien investies dans ces temps difficiles pour nous assurer que dans nos deux pays, les publics puissent avoir accès aux œuvres produites chez l’autre.

Nous sommes portés par de grands succès de la littérature néerlandaise en France ou française aux Pays-Bas. Et derrière ces grands succès, je me réjouis qu’en réalité, on traduise plusieurs dizaines d’ouvrages par an et que vous puissiez contribuer au soutien de certains d’entre eux.

Parmi ces livres, nous trouvons cette année des monuments de la littérature française comme Hélène Cixous, traduite pour la première fois en néerlandais, mais aussi des premiers romans très prometteurs, comme celui de Laurent Petitmangin, preuve de la fine connaissance qu’ont les éditeurs néerlandais de la scène culturelle française. A la fois d’ailleurs, sur la littérature et le débat d’idées puisque j’ai le grand plaisir à voir des auteurs français animant des débats d’idées, notamment en économie ou en sociologie, traduits en néerlandais.
Le programme soutient chaque année les éditeurs néerlandais qui se tournent vers la littérature francophone en prenant en charge tout ou partie des frais liés à la traduction.

Depuis 1990, le programme a soutenu la traduction de 981 ouvrages francophones en néerlandais, dont 13 Prix Goncourt, 4 prix Renaudot et 7 prix Médicis. Certains comme Laurent Binet, Philippe Claudel ou Michel Houellebecq sont devenus des best-sellers dans votre pays comme dans le nôtre, ce dont je ne peux que me réjouir.

Je me félicite d’avoir aussi l’occasion de découvrir en français, dans une traduction primée qui plus est, l’excellent livre de Connie Palmen qui a reçu le prix Libris - votre Goncourt - voici quelques années (2016).

Je voudrais également féliciter la traductrice Arlette Ounanian à qui je vous laisse l’honneur, cher Tiziano Perez, de remettre le prix qu’elle mérite.

Je veux vraiment conclure là-dessus en remerciant tous les traducteurs, j’en connais quelques-uns maintenant, qui sont à la fois traducteurs et auteurs, qui sont habitués à créer ce pont entre nos deux cultures. Je pense qu’ils ont un rôle absolument fondamental dans la communication entre nos deux pays, dans la circulation des idées et dans la compréhension intime que nous pouvons avoir de la culture et de la manière de penser chacun de l’autre.

Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne soirée.

gepubliceerd op 02/10/2020

naar boven